formation

Les points essentiels pour devenir conducteur de nacelle

113 views

La conduite d’engins fait partie des opérations les plus complexes et les plus délicates sur un chantier de construction de par les nombreux dangers que peuvent entraîner une mauvaise manipulation de ce genre de machines. De ce fait, chaque conducteur doit suivre des formations et passer des examens spécifiques en vue de l’obtention du fameux Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité ou CACES. Voici quelques points à savoir pour devenir un conducteur de nacelle qualifié et certifié. 

Tour d’horizon sur le métier de conducteur de nacelle

Conduire des véhicules de chantier exige des compétences et des connaissances approfondies en la matière afin d’éviter tout incident qui pourrait provoquer des dommages matériels et corporels. Parmi les engins utilisés sur un site de construction figure la nacelle ou PEMP (plateformes élévatrices mobiles de personnes). Il s’agit entre autres d’un appareil de levage permettant à une ou plusieurs personnes d’effectuer des travaux en hauteur. Le conducteur de nacelle est ainsi chargé de transporter les équipes réalisant des opérations de manutention en respectant les règles de sécurité des biens et personnes. Il a également pour mission de charger, décharger, identifier et repartir les marchandises selon les conditions de manutention tout en procédant aux vérifications d’usage et à l’entretien des machines. Un conducteur de nacelle qualifié doit également avoir certaines qualités dont le sens de l’organisation, l’habileté, la prudence ou encore la précision. 

Disposer d’un CACES nacelle : est-ce indispensable ?

Afin de pouvoir exercer leur métier en toute légalité, les conducteurs de nacelle à Brest ou ailleurs doivent disposer du CACES qui est délivré à la suite d’une formation et d’un examen sur la conduite et la manipulation d’appareils de levage. Avec cette habilitation, ils peuvent ainsi confirmer leurs capacités et aptitude à l’usage et l’entretien des PEMP selon les réglementations en vigueur. Pour les entreprises, il s’agit également d’un moyen efficace et fiable pour évaluer les compétences de leurs opérateurs. Tout comme le permis de conduire, le CACES nacelle est un certificat indispensable aux conducteurs. À noter toutefois qu’il est différent d’une autorisation de conduite. En ce qui concerne sa durée de validité, le CACES est valide pour 5 ans, sauf pour les engins de chantier dont la validité est de 10 ans. Passé ce délai, il sera demandé aux agents de terrain de renouveler son CACES et de suivre une formation de recyclage.