Tourisme & Voyage

Le parc national d’Etosha, un haut lieu de safari en Namibie

95 views Leave a comment

Si le parc national d’Etosha avait gardé sa superficie d’avant, 93 240 km2, il aurait été la plus immense réserve animalière de la planète. Mais comme la Namibie était sous protectorat sud-africain, la politique appliquée par le gouvernement en place a entraîné la réduction de sa surface à 22 275 km2. Quoi qu’il en soit, Etosha reste l’un des vastes habitats animaliers au monde, s’étirant sur 350 km d’est en ouest.

Pour la petite histoire, Etosha signifie « le grand vide » en dialecte nama. Cette crevasse s’est formée suite à l’assèchement d’une mer intérieure. Son évaporation aurait duré des millions d’années. Aujourd’hui, ce pan de lac salé tari occupe près de 6 133 km2, avec un dépôt d’argile blanchâtre. Cette terre mirifique se remplit d’eau à la saison des pluies, offrant un spectacle fantastique avec l’arrivée en masse de grues couronnées et de flamants roses. Ce monde inviolé ne cesse d’émerveiller les touristes qui circuleront librement sur les nombreuses pistes balisées. Ce safari hors du commun pourra se faire de nuit. Là, les contrastes de couleur et de lumière feront le bonheur des amateurs de photographie.

Apprécier la faune d’Etosha

Même si le parc national d’Etosha ne couvre plus que le quart de sa grandeur initiale, il n’en reste pas moins un domaine très significatif pour la protection de la faune sauvage. Cette icône naturelle se classe parmi les meilleurs endroits de safaris Namibie, en raison des nombreux animaux qui y gitent. Les visiteurs aimeront la vie animée autour du lac asséché. En saison humide, le bassin s’emplit d’eau saturée de sel, attirant une faune incroyable, facile à observer à une distance respectable. C’est l’occasion tant attendue par les safaristes : les yeux écarquillés, ils regarderont une variété infinie de springboks, d’oryx gazelles, de koudous, de zèbres, de girafes et de lions. Ils verront aussi des guépards, des léopards, des hyènes, des éléphants, des impalas ainsi que des varans, des gnous et des rhinocéros noirs.Par ailleurs, un safari au parc national d’Etosha peut se dérouler en toute autonomie. En effet, les infrastructures ont été aménagées de façon à faciliter la visite : carte détaillée achetée à l’entrée, points d’eau marqués, autres lieux d’intérêt bien indiqués…

La composition de l’avifaune d’Etosha

On recense 340 espèces d’oiseaux à Etosha National Park, un tiers d’entre eux sont des migrateurs. Les passionnés d’ornithologie y contempleront près de 46 populations de rapaces, dont des bateleurs des savanes, des aigles ravisseurs, des aigles martiaux, des vautours oricous, des vautours africains et des vautours charognards. Par ailleurs, le parc est fier d’abriter le plus grand oiseau du monde qu’est l’autruche, de même que le plus lourd oiseau capable de voler : l’outarde kori. Pour clôturer la liste des volatiles, on peut citer les plus caractéristiques de la Namibie : cratérope à joues nues, irrisor moqueur, mésange de Carp, calao de Monteiro, achétopse à flancs roux et perroquet de Rüppell.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *