Divers

Aménagement jardin : comment installer votre pépinière?

127 views Leave a comment

L’aménagement paysager et la conception de jardins peuvent à la fois répondre aux besoins de confort et d’esthétique et ils peuvent aider à chauffer et refroidir votre maison. Si vous voulez apporter du renouveau dans votre jardin tout en investissant dans une activité agricole lucrative, optez pour l’installation d’une pépinière. Vous vous offrez ainsi une surface cultivable où vous pouvez effectuer vous même les bouturages ou marcottages de vos plants préférés. La surface vous servira ainsi à semer, à élever des arbustes, des arbres forestiers, fruitiers et à orner votre jardin avant d’être ensuite replanté.

Le bon choix sur les plantes et les arbustes

Il faut savoir que la beauté d’une pépinière dépend des jeunes pousses cultivées. Elles ont leurs propres spécificités selon ses caractères. Il est donc conseillé de bien choisir les plantes adaptées à l’allure de votre maison et de votre jardin. Ainsi, l’arrangement et l’harmonisation des couleurs sont des points très importants.

Choisissez des arbustes qui offrent des nuances de couleurs comme le Lilas, les Hibiscus, les Abelias, les plantes vivaces, etc. Vous pouvez ajouter des arbres fruitiers si vous aimez les fruits. Si vous avez un goût plus exotique, opter pour les Fruits de la passion, les papayes et les goyaves.

Sinon, adoptez des fruits plus classiques comme des framboises, des cerises ou des pêches. N’oubliez pas d’ajouter un peu de légumes dans votre sélection: les tomates, les haricots, l’aubergine ou la courgette. Si vous avez des difficultés dans votre sélection, des pépinières en lignes comme les Pépinières du val d’erdre pourront vous apporter plus d’aide.

Les principales étapes d’installation de la pépinière

Pour réussir l’installation de votre pépinière, vous devez suivre quelques étapes essentielles.

  • La première consiste à choisir l’endroit idéal pour votre culture. La surface choisie sera bien exposée à la lumière dans des conditions favorables. Procédez à l’élimination des racines inutiles, des cailloux et des plantes nuisibles. Utilisez des châssis afin de mieux protéger vos plantes et de réaliser votre semence.
  • Pour la deuxième étape, préparer la terre pour le lit de semence. Ajoutez du compost biologique, de la tourbe, du fumier composté et du sable à grains plus ou moins grossier. Choisissez la quantité que vous souhaitez utiliser selon les propriétés de votre sol et selon les arbustes à faire pousser.
  • Dans la dernière étape, il s’agit de semer en ligne sous châssis. Faites ce travail ponctuellement suivant une ligne bien définie avec des espacements bien constante. Enfin, tassez le sillon avec votre râteau. Optez pour une touche d’arrosage goutte à goutte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *