Bricolage

5 étapes à respecter pour réaliser ses travaux de peinture

56 views Leave a comment

Rénover totalement ou effectuer des travaux d’embellissement de son appartement ou sa maison est un défi pour chacun si ce n’est pas délégué à un professionnel. Pour y parvenir, il est important d’être rigoureux et suivre certaines étapes nécessaires pour obtenir un résultat impeccable. Dans le cadre d’une rénovation de vos murs en peinture, voici 5 étapes à ne pas oublier dans le cadre de vos travaux de rénovation de peinture pour un résultat garantie.

Préparez vos surfaces à peindre

La plus importante des étapes mais qui est souvent négligée c’est la préparation du support. Repeindre un mur dans l’avoir préparé peut compromettre le résultat que vous espérez. Pour y parvenir vous devez suivre scrupuleusement la méthode indiquée ci-après.

  • Etape 1 : lessiver les surfaces à rénover
  • Etape 2 : identifier les trous, fissures. N’hésitez pas à accentuer certaines fissures ou trous pour bien les reboucher de façon solide
  • Etape 3 : rebouchage des trous avec de l’enduit fibré et renforcer le support.
  • Etape4 : Poncez la surface à repeindre en utilisant différents grammages (80 jusqu’à 240 voire plus si possible) d’abrasifs pour décaper dans un premier temps et de plus en plus fin pour obtenir une surface lisse.

Calculer au plus juste vos quantités de peinture

Pour estimer de façon optimale votre surface à peindre il est plus facile aujourd’hui d’utiliser un télémètre laser professionnel qui vous indiquera précisément et de manière rapide la dimension de votre pièce. Sans cet outil pour devrez mesurer plus traditionnellement vos surfaces avec un mètre mais si le temps vous est compté alors opter pour ce matériel de pro qui sera un bon investissement.

Si vous vous tromper dans l’estimation de vos surfaces, pour vous exposerez à 2 contraintes, la première celle d’un gaspillage de peinture, dans le cas où vous avez surestimer la quantité de peinture à prendre ou bien vous pouvez être confronté à une différence de teinte si vous êtes obligé de racheter de la peinture.

Il est toutefois plus simple d’avoir trop de peinture que pas assez car vous pourrez l’utiliser pour une nouvelle pièce ou pour faire des rappels de couleurs sur d’autres surfaces ou bien pour réaliser des retouches si vos murs sont abimés par erreur. Notez également pour un calcul au plus proche, n’oubliez pas de convertir vos surfaces en m2 et prendre en compte le nombre de couches de peintures que vous devez mettre selon le pouvoir couvrant de celle-ci.

Utiliser du matériel de professionnel

Que ce soit pour le ponçage de vos pièces et pour la peinture, choisissez toujours du matériel de pro. On dit souvent chacun son métier et bien c’est pareil pour le matériel. Pour poncer des murs, des cales à poncer sont disponibles dans les grandes surfaces spécialisées de bricolage mais il vous faudra beaucoup d’huile de coude pour un résultat potentiellement aléatoire. Tandis que si vous vous procurer ou louer une ponceuse professionnelle, vous gagnerez à la fois du temps ainsi qu’une finition de meilleure qualité le tout sans avoir de la poussière de plâtre partout.

Autre matériel à bien choisir, ce sont les pinceaux et rouleaux. Différentes formes et textures-vous sont proposées mais pour des travaux de peinture totalement différents. Peinture intérieur, peinture extérieure pour ravalement de façade, peinture du bois etc… Autant de surfaces que de type de pinceaux alors ne vous trompez pas. Demandez conseil auprès d’un professionnel de la peinture pour vous éviter la moindre faute.

Pour exemple, un rouleau à poils long et denses sera plus adapté à l’application de la peinture acrylique pour obtenir un résultat lisse tandis qu’un rouleau à poils court sera a utilisé pour des peintures solvantées pour une application sur des portes d’intérieures par exemple.

2 couches de peinture sinon 3

Pour une finition parfaite, comptez environ 2 voire 3 couches de peintures. Identique à l’enduit, autant réaliser plusieurs passes pour que le rendu soit parfait. N’hésitez pas à diluer votre peinture à 10% pour une première application afin de réaliser une couche d’accroche. Ensuite réaliser 2 ou 3 couches selon le type de peinture et la couleur. Les peintures de couleurs foncées et intense demande le plus souvent un nombre de couches supplémentaires pour un effet profond. Oubliez les communications commerciales du « Monocouche » et « haut pouvoir couvrant » des marques standards, rien ne vaut une peinture de pro.

Réchampi et façon de peindre

Pour un résultat impeccable, il est important d’appliquer la peinture de façon méthodique. Commencez toujours par les contours de vos murs pour éviter de déborder mais également d’être sûr d’être passé dans les moindres recoins. C’est la méthode de réchampi, qui consiste à passer à avec un pinceau fin le contour de votre mur au plus près des jonctions. Vous pourrez compléter la zone par l’usage d’un pinceau dénommé « patte de lapin ». Une fois le pourtour réalisé, vous pourrez plus facilement réaliser vos passages avec un rouleau adapté en effectuant des passages réguliers de haut en bas. Pour éviter de retirer la peinture sur une zone passée, n’effectuez jamais un nouveau passage sur une la surface déjà peinte car vous risquerez de retirer de la matière au lieu d’en ajouter. Préférez réaliser une couche supplémentaire si vous constater des maigreurs que d’insister et négliger le résultat final.

 

Pour certains c’est une évidence de travailler ainsi pour d’autres beaucoup moins alors pour éviter de perdre votre temps dans des travaux peut être trop ambitieux pour vous, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un peintre professionnel pour vous accompagner dans la rénovation de votre intérieur et vous concentrer sur d’autres aspects de la rénovation qui vous correspondront mieux comme la décoration par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *