Divers

Pratiquer l’hypnose conversationnelle

108 views Leave a comment

L’hypnose conversationnelle est un courant méthodologique qui vise à pratiquer l’hypnose en douceur. Comme son nom l’indique, elle se sert de la conversation pour accéder à l’inconscient du consultant afin de modifier son comportement. Basée sur les travaux de Milton Erickson, cette pratique est également appelée hypnose ericksonienne.

L’hypnose conversationnelle privilégie l’échange avec le patient

Une séance d’hypnose conversationnelle est d’abord un échange entre le spécialiste et le consultant. L’hypnothérapeute écoute son interlocuteur et étudie ses réactions dans le but d’identifier les blocages ou problèmes à l’origine de l’objet de sa consultation. Par exemple, si la personne souffre de poussées d’angoisse, le thérapeute va engager la conversation de manière à déceler les causes profondes de ces peurs. La méthode rejoint donc en partie la technique d’écoute active de Carl Rogers.

Une fois qu’il a établi la raison des souffrances du consultant, le praticien va résoudre le problème en utilisant des métaphores ou des images. Il y a une sorte d’échange entre le conscient et l’inconscient du consultant, mais ce dernier ne sera pas en mesure de retracer ce qui s’est passé pendant la séance. À cet égard, l’hypnose conversationnelle reste proche de l’hypnose classique.

L’hypnothérapeute continue à utiliser la suggestion, qui est à la base de la pratique de l’hypnose. Il va aider le patient à adopter de nouveaux comportements, à modifier sa perception des choses et à surmonter ses craintes pour aboutir à un état de mieux-être. Il est ainsi possible de changer son comportement alimentaire et de perdre du poids, de se débarrasser des phobies, ou de dépasser un état traumatique grâce à l’hypnose conversationnelle.

Se former à l’hypnothérapie

Pour devenir hypnothérapeute à Angers, il faut suivre une formation au sein d’un établissement agréé. Ce type d’institution propose des cursus qui incluent généralement l’hypnose conversationnelle. À défaut, il est possible de suivre une nouvelle formation pour se spécialiser. Des experts proposent aussi des séminaires avancés pour les hypnothérapeutes qui sont déjà actifs, mais qui souhaitent renforcer leurs connaissances. Dans tous les cas, mieux vaut se méfier des formations à distance bradées sur Internet.

L’hypnothérapie conversationnelle est une pratique où le spécialiste doit beaucoup écouter en vue de comprendre et d’interpréter. Il est donc préférable de posséder les qualités humaines utiles pour exercer dans ces conditions. Par exemple, le thérapeute a besoin de faire preuve d’empathie et d’objectivité en même temps, de capacité d’analyse et d’une grande rigueur.

Sinon, l’hypnothérapie est un domaine ouvert à tous, surtout les personnes qui officient déjà dans le domaine médical. Par exemple, un infirmier peut s’initier à l’hypnose conversationnelle et l’utiliser durant les actes médicaux afin d’aider les patients à aller mieux et de renforcer le résultat du traitement médicamenteux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *