Divers

Ce qu’il faut savoir sur le cyber-harcèlement

1899 views

Depuis un certain temps, le cyber-harcèlement défraie la chronique au point de devenir un sujet d’actualité très discuté. Si les adolescents sont les plus touchés par ce genre d’attaque, ils ne sont pas les seuls. De nombreuses adultes sont également les cibles des malfaiteurs. Du piratage aux intimidations, ces derniers ne manquent pas d’audace pour menacer ses victimes. Pour y faire face, l’autorité française avait déjà pris des mesures assez strictes. En effet, les actes de harcèlement sur la toile sont punis par la législation. Ce n’est pas tout?! De nombreux points sont encore à découvrir afin de protéger vos droits et vos obligations.

Qu’est-ce que le cyber-harcèlement?

À première vue, il faut savoir que le cyber-harcèlement fait partie des infractions punies par le Code pénal français. Ce dernier prévoit les mêmes sanctions que les formes de harcèlement classiques. De ce fait, les coupables sont punis d’une peine d’emprisonnement de deux ans et d’une amende de 30.000 €. En tant qu’infraction, le cyber-harcèlement est constitué de trois points essentiels, à savoir l’élément légal, l’élément matériel et l’élément moral. En ce qui concerne le premier, il faut dire que le cyber-harcèlement est un acte agressif puni par la législation. Il est effectué au moyen de forme de communication électronique, c’est-à-dire sur les réseaux sociaux ou sur Internet. Quant au second point, ces actes de harcèlement portent atteinte aux droits des victimes. Pour le dernier élément, ce genre d’infraction est intentionnel. Cela signifie que les malfaiteurs sont conscients de ses agissements frauduleux. Dans tous les cas, si vous faites partis des victimes, alors n’hésitez pas à contacter un avocat à lyon pour vous aider en cas de diffamation.

Quelles sont les formes de cyber-harcèlement ?

Le cyber-harcèlement peut avoir plusieurs formes. Mais dans la plupart des cas, les actes agressions sont perpétrés au moyen de communication électronique. Cela signifie que les malfaiteurs agissent directement sur les réseaux sociaux, sur la toile ou bien sur Internet. Leurs actions peuvent être des intimidations de tous genres, des insultes, des menaces, etc. En outre, ils peuvent également porter atteinte à la vie privée en effectuant des usurpations d’identité. Cela se passe généralement dans le cadre du piratage informatique. Certaines personnes peuvent aussi être victimes d’une violation du droit à l’image avec la publication d’une de leurs photos ou des vidéos à des fins malsaines. Quoi qu’il en soit, il faut savoir que de nombreuses mesures sont prévues pour punir ce genre de menace. À part les sanctions légales, il existe également des actes de prévention incontournable. Ainsi, pour vous aider dans vos démarches, n’oubliez pas de contacter un professionnel.