Divers, santé

Les effets bénéfiques des poissons en conserve

45 views

Les poissons en conserve sont source de vitamines et de nutriments indispensables pour l’organisme. Les thons, les sardines tout comme les maquereaux en boîte sont notamment connus pour leur teneur importante en protéines, vitamine D, Oméga 3, phosphore, sélénium et vitamines B12. C’est la technique de l’appertisation qui permet de préserver leurs qualités nutritionnelles.

Faire le plein de protéines avec le thon en conserve

Le thon en conserve fait partie des aliments privilégiés des adeptes de repas express. Il se prépare idéalement en salade avec deux ou trois légumes frais, quelques olives noires et le tout arrosé d’une vinaigrette à l’huile d’olive et au vinaigre balsamique.

Cette conserve est très riche en protéines par rapport aux autres poissons de la mer : 30 g pour une quantité de 100 g. Elle possède également une forte teneur en vitamine D en phosphore, du DHA, des vitamines du groupe B et des antioxydants. Ainsi, il s’agit d’un aliment complet qui peut très bien accompagner les salades composées pour un repas à la fois sain et savoureux.

De petites sardines nutritionnellement riches

Consommées en rillettes sur du pain grillé ou arrosées d’un filet de citron, les sardines constituent un véritable régal pour les papilles. Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est qu’elles renferment des nutriments importants.

Elles regorgent, en effet, d’Oméga 3 (EPA et DHA), vitamine D, calcium, phosphore et vitamine B12. 100 g de sardines peut couvrir jusqu’à 6 fois le besoin quotidien de l’organisme pour la plupart de ces éléments. Elles peuvent être consommées dès l’âge de 6 mois.

Le maquereau : que du bon gras !

C’est un poisson gras, le plus souvent consommé en conserve. Tout comme les sardines, les maquereaux contiennent abondamment d’Oméga 3 (EPA, DHA). Une portion de 100 g peut couvrir 5 à 6 fois le besoin quotidien de l’organisme. Il est aussi connu pour sa forte teneur en iode. Cette même quantité apporte à l’organisme 43 % de ses besoins quotidiens en iode. Il contient également de la vitamine D, vitamine B12, protéines et sélénium.

Poissons en conserve : consommables à tout âge

Oméga 3, protéines, vitamine D, calcium, vitamines du groupe B, sélénium, iode et antioxydant, les valeurs nutritionnelles des poissons en conserve font qu’ils doivent être consommés en grande quantité par les enfants et les adolescents. Les quantités recommandées sont de 30 g, 50 g, 100 g et entre 100 g à 150 g respectivement pour les enfants de 3 ans, 5 ans, 10 ans puis les adolescents. Le poisson peut également remplacer la viande chez l’adulte grâce à sa forte teneur en Oméga 3.