Assurances & Mutuelles

Ce qu’il faut savoir avant de souscrire à une assurance

290 views Leave a comment

Les accidents et autres problèmes tombent souvent sur un interlocuteur sans crier gare. C’est l’occasion idéale pour souscrire à une assurance. Toutefois, l’interlocuteur ne peut pas simplement penser à faire la souscription d’une bonne assurance sans savoir de quoi il s’agit ou des obligations qui en découlent.

Les questions à se poser avant d’adhérer à une assurance

L’interlocuteur avant d’entrer dans le vif du sujet qui est de démarcher une agence d’assurance et se dire qu’il va souscrire une bonne assurance tout simplement ici peut se renseigner. Pour cela, il lui suffit soit d’aller sur internet et de faire des recherches sur le sujet, soit d’appeler tout simplement une agence d’assurance. Les informations utiles qu’il faut savoir au sujet de la souscription tournent autour de comment va se dérouler cette souscription, de combien en sera la durée, et de comment il faut le modifier ou le résilier. Pour ce qui est de la souscription, c’est simple. Il suffit à l’interlocuteur pour adhérer à un contrat de s’adresser à un intermédiaire d’assurance. À cette occasion, l’interlocuteur remplit un formulaire de déclaration. Il doit également répondre à de nombreuses questions. Ce questionnaire auquel est soumis l’interlocuteur a pour but de faire en sorte que l’assureur puisse prendre la mesure du risque qu’il doit garantir. Cette prise de mesure est importante, car elle permet de ficher le risque à assurer et de calculer le montant de la cotisation que devra verser l’interlocuteur. Suite à cela, quand l’assureur accepte la prise en charge du risque de l’interlocuteur le contrat d’assurance est finalisé avec la signature de la police par l’interlocuteur et l’assureur. Le contrat d’assurance a un effet immédiat pour ceux qui le désirent. Il faut toutefois établir une note de couverture pour qu’aucune partie ne soit lésée. La note de couverture est un document qui reconnait la promesse faite entre l’assureur et l’interlocuteur en attendant la police définitive.

La procédure qui suit la souscription de l’assurance

Bien entendu, l’interlocuteur peut faire des comparaisons avant de s’engager à adhérer à une bonne assurance tout simplement ici en désignant telle agence ou tel intermédiaire d’assurance. Ce n’est seulement qu’après de nombreuses investigations et la signature de la police définitive que le contrat d’assurance prend effet. En parlant de ce contrat d’assurance, il faut savoir que la durée de ce dernier peut être déterminée. En effet, l’interlocuteur doit faire attention, car le contrat ne produit plus d’effet à la fin de la période considérée. Il est possible toutefois que l’interlocuteur opte pour une tacite reconduction. Cette tacite reconduction fait que le contrat d’assurance va se renouveler de manière automatique quand vient la fin de la période considérée. Bien entendu cette tacite reconduction devient inopérante lorsque le contrat d’assurance est dénoncé par l’une ou l’autre des parties en présence. Cela eut dit que la reconduction ne joue plus quand l’interlocuteur ou l’assureur mettent en doute le contrat d’assurance qu’ils ont établi. Il est possible pour l’interlocuteur de modifier certaines clauses du contrat. Pour cela il n’a qu’à ajouter un avenant. Cela va lui permettre de supprimer une garantie ou d’en étendre la couverture selon le cas. Pour ce qui est de la cotisation, il s’agit de la somme obligatoire et payable d’avance que l’interlocuteur doit verser en contrepartie de la garantie du risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *