santé

Augmentation mammaire : quelles méthodes et prothèses choisir ?

133 views

Comptée parmi les premières opérations chirurgicales les plus réalisées au monde au cours des dernières décennies, l’augmentation mammaire est une intervention devenue courante. Plusieurs options sont possibles concernant le choix des prothèses et du mode d’insertion. Le chirurgien saura vous conseiller les meilleures options.

Augmentation mammaire : pour qui ?

L’augmentation mammaire fait partie des interventions les plus demandées dans le domaine de la chirurgie esthétique. Il s’agit d’une solution qui consiste à insérer des prothèses dans les seins en vue de gagner en volume, au moins une taille en plus de bonnet. Cependant, elle peut également être mise en œuvre dans le but de corriger des défauts esthétiques comme les seins qui tombent (après une perte de poids importante ou une grossesse ou à cause de l’âge) ou pour une reconstruction après une mastectomie ou un accident.

L’opération ne se fera qu’après une visite médicale pointue et une analyse du passé médical de la patiente afin de s’assurer que l’opération ne présente pas de dangers pour sa santé. Elle pourrait en effet être déconseillée en cas de risques avérés.

Les options disponibles

Tout chirurgien spécialiste de l’augmentation mammaire à Paris sérieux auprès duquel vous vous adresserez vous expliquera les options les mieux adaptées à votre morphologie et à vos objectifs (taille, forme, projection, texture au toucher, etc.). Il vous recommandera la meilleure taille et les solutions d’insertion des prothèses qui seront les plus intéressantes, l’objectif étant d’obtenir les résultats escomptés et de bien cacher les cicatrices. Suivant les cas, l’incision se fera au niveau de l’aréole, sous l’aisselle ou sous le sein.

Concernant les prothèses, le choix est large et sera basé aussi bien sur les objectifs esthétiques de la patiente que sur les possibilités offertes par sa morphologie. Le chirurgien pourra préconiser des implants en silicone remplis de gel en silicone (les plus utilisés) ou de sérum physiologique. Certaines prothèses sont faites de mousse de polyuréthane, mais elles sont peu employées et leur insertion se fera uniquement dans le pli situé sous chaque sein.

Bien se préparer pour l’opération

Comme pour toute intervention chirurgicale, le médecin prendra soin de vous informer sur le déroulement de l’opération et les éventuelles précautions à prendre avant et après. Vous devrez rester à l’hôpital pendant deux ou trois jours. Pensez aussi à prendre un congé si vous travaillez parce que vous aurez mal et ressentirez un inconfort certain pendant les jours qui suivront l’opération.

A noter que la cicatrisation peut prendre jusqu’à 12 mois. Mais vous pourrez commencer à arborer votre décolleté sans gêne majeure 3 à 6 mois après l’intervention.