Hi-tech Teacher assisting blind student in library at school

DMLA : c’est quoi la dégénérescence maculaire liée à l’âge ?

216 views

Il s’agit d’une maladie de la vision qui touche les personnes âgées. La DMLA entraîne une diminution de l’acuité visuelle, qui ne rend pas complètement aveugle. Une personne atteinte d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge a souvent des difficultés à lire et perçoit des déformations sur les objets. Le champ de vision central de la personne peut également présenter des taches noires. C’est un stade plus avancé de la DMLA.

DMLA : quelles sont les formes ?

On peut distinguer deux formes de DMLA :

  • La DMLA humide (exsudative) : plus rare, la perte de vision est due à une apparition de nouveaux vaisseaux en dessous de la rétine. Il pourrait s’agir d’un glaucome solutions.
  • La DMLA sèche (atrophique) : la rétinite pigmentaire solutions s’amincit ou disparaît au fil du temps. La vision centrale de l’individu se dégrade donc lentement et progressivement.

Ce sont les deux formes de DMLA selon les professionnels des Quinze vingt, du Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie.

DMLA : quel accompagnement pour la personne atteinte de la maladie ?

Les personnes atteintes d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge peuvent être accompagnées par des auxiliaires de vie. Beaucoup de personnes âgées ont été prises en charge par ces dernières durant leurs stages au sein des EHPAD.

Une auxiliaire de vie est donc apte à assister une personne âgée atteinte de la DMLA au quotidien, comme l’accompagner à la promenade, l’aide à se coucher et à se lever, préparer ses repas, entretenir sa maison et son linge, surveiller sa prise de médicaments, faire ses courses, l’aider à la toilette…

Atteinte d’une DMLA : quelques astuces pour mieux vivre au quotidien

  • Coté alimentation : les fruits, les légumes et les poissons sont à privilégier quand on est atteint d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge.
  • Côté vision : le port de lunettes de soleil antireflet est nécessaire en cas de soleil frappant.
  • Côté habitation : afin de minimiser les risques de chute, il est utile d’aménager efficacement l’habitation de la personne atteinte de DMLA, comme l’aménagement poste de travail pour malvoyant pour les personnes évoluant dans des fonctions de bureau et l’usage d’aides visuels sur téléphones et livres, conçus pour les individus avec une basse vision.

Une personne souffrant d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge peut parfaitement continuer ses activités quotidiennes, sauf si celles-ci nécessitent une bonne vision. En effet, il est utile de consulter un ophtalmologiste pour évaluer les éventuels risques liés au niveau de déficit visuel de la personne.