Tourisme & Voyage

Richard Vainopoulos : « Jean-Pierre Mas aurait-il abusé du Doliprane ? »

300 views Leave a comment

Richard Vainopoulos, à l’origine du réseau Tourcom s’oppose, comme les entreprises du Voyage à la notion de responsabilité de plein droit. Il réagit, suite aux déclarations de son président, Jean-Pierre Mas sur la responsabilité de plein droit des agents de voyages et estime que cette prise de position des Entreprises du Voyage serait une grave erreur.

Richard Vainopoulos, ulcéré…

Une responsabilité de plein droit, où le juge condamne le distributeur sans que la victime d’un dommage ait à démontrer le lien de causalité entre le dommage et le voyage acheté. Richard Vainopoulos déclare suite à la prise de position de Jean-Pierre Mas : « Je ne comprends pas du tout ce qui se passe dans la tête de Jean-Pierre Mas… Le décret Demessine est paru en 1994. Depuis, toutes les instances dirigeantes se sont accrochées à ce texte qui rendait le vendeur responsable aux yeux de la loi, bref une forme de traçabilité en faveur du consommateur, bien avant celle votée dans l’alimentation. (…) Cela fait 20 ans que je me bats pour une triple responsabilité. (…) Tous ont refusé au niveau de nos instances, Snav depuis cette date jusqu’à aujourd’hui, Seto, APST et EdV compris ! (…) Ce n’est donc pas le ministre qui est à blâmer, mais les responsables de ces instances, secrétariats généraux compris, sauf Alix Philippon (actuelle présidente de l’APST) qui n’était pas encore sur ce dossier ».

Une lutte acharnée menée depuis des années

20 ans que Richard Vainopoulos se bat pour une triple responsabilité et la récente déclaration de Bruno Le Maire sur la responsabilité de plein droit des professionnels n’arrange rien selon ses dires.  Le maintien de ce niveau élevé de responsabilité va créer une distorsion de concurrence entre les opérateurs français et leurs concurrents européens qui n’y sont pas soumis.

Le président de Tourcom conclut : « Pour que les choses soient claires, je souhaite que le SNAV prenne officiellement position sur ce sujet. (…) Quand on veut de la comm’, il faut bien la faire… et bien expliquer le tout ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *