Immobilier

Poêle à bois : comment faire le bon choix ?

79 views

Le bois de chauffage reste très pratique pour se tenir au chaud notamment en hiver. Il s’agit également d’un matériau abondant et bon marché dans de nombreux endroits dans le monde. Disposer d’un poêle à bois peut être bénéfique pour certaines raisons. Il offre une source de chaleur fiable et suffisante même en cas de panne de courant. Le bois constitue aussi une ressource renouvelable et une option écologique lorsqu’il est récolté de manière durable. Voici quelques points importants pour vous aider à bien choisir le modèle de chauffage pour votre maison.

Les différents types de poêles à bois

Il existe de nombreuses marques et modèles de poêles à bois disponibles sur le marché, mais tous ne se valent pas. De plus, ce type d’équipement de chauffage se décline dans une vaste gamme de produits de différentes tailles, formes et technologies, ce qui rend le choix encore plus compliqué.

Sans compter qu’il y a peu d’experts reconnus en la matière et peu d’évaluations fiables pour aider les consommateurs à s’orienter vers un modèle correspondant le mieux à leurs besoins et à leur budget.

Mais avant d’aller plus loin, rappelons tout d’abord que deux catégories de poêles existent : ceux à granulés (poêle hydraulique, poêle canalisable, poêle ventilé, poêle canalisable, etc.) et ceux à bûches.

Les premiers se démarquent par leur fonctionnalité, leur autonomie ainsi que leur alimentation automatique. Ils sont également moins polluants et affichent un très bon rendement quand leur réglage est au point.

Quant aux poêles à bûches, ils ne polluent pas et présentent un rendement très élevé.

Quelques points à considérer dans le choix d’un poêle à bois

Pour ne pas vous tromper dans le choix de votre équipement, quelques critères sont à prendre en compte. Dans ce sens, il convient de considérer la taille de votre poêle à bois.

Les petits modèles sont généralement utilisés pour chauffer une seule pièce (salon, chambre, etc.) tandis que d’autres appareils plus imposants peuvent couvrir toute la maison.

En ce qui concerne le rendement, il faut faire fonctionner le poêle à plein régime. Un poêle à bûches doit, par exemple, avoir un rendement minimal de 75 %. Cela permet de réduire sa consommation ainsi que les émissions de polluants.

Il faut également éviter de bloquer les arrivées d’air pour atténuer et réguler la chaleur, car cela peut nuire aux performances de l’appareil.