Non classé

Les secrets du massage

222 views Leave a comment

Le massage traditionnel ou relaxation Annecy est une thérapie qui consiste à combiner une parfaite connaissance de la gestuelle et de l’anatomie. En effet, ce type de massage agit sur la peau, les muscles, les tendons et les ligaments. Source de détente, le massage réduit tous les maux musculaires et permet de prendre soin de son corps. Il conjugue de ce fait deux éléments essentiels : la santé et le bien-être en procurant de nombreuses vertus.

Les origines du massage

Etymologiquement, le mot massage vient du grec « massein » et de l’arabe « mass » qui signifie « presser légèrement », « palper » ou tout simplement « masser ». Le massage a été découvert dans de vieux manuscrits chinois écrits 3000 ans avant J.-C. Un psychothérapeute œuvrant au sein d’un institut de bien-être en Haute-Savoie affirme que : « Les Grecs et les Romains préconisaient aussi de se faire masser pour accélérer la convalescence, régénérer le corps ou soulager les douleurs après les jeux des gladiateurs ».

Les bienfaits du massage

Aujourd’hui, la vie moderne apporte son lot de stress quotidien tel que les embouteillages, les employés, les clients ou les employeurs. Le stress peut nuire à la santé d’une personne, entraîner une dépression et est l’origine de certains problèmes pathologiques. Grâce au massage traditionnel Annecy à vertus curatives, le corps est aujourd’hui plus que résistant face aux tensions quotidiennes. Cette thérapie réduit les douleurs neuromusculaires chroniques, stimule les défenses immunitaires et la circulation sanguine, apaise les maux de tête et les troubles digestifs. Ainsi, le massage permet d’apaiser, de relaxer et de revitaliser le corps.

Des études ont été menées dans le but de prouver l’efficacité du massage sur le métabolisme humain. Lors d’un massage, les pressions faites sur les parties du corps envoient des signaux aux cellules afin de neutraliser la douleur. Des essais ont donc été élaborés par des spécialistes notamment des biologistes du département des maladies neuromusculaires et neurométaboliques de l’université McMaster, à Hamilton (Ontario). Pour les besoins de l’étude, onze jeunes sportifs ont pédalé sur un vélo stationnaire à toute vitesse pendant soixante-dix minutes. Les jeunes sportifs ont alors bénéficié d’un massage sur une de leur jambe. Suite à cette expérience, les chercheurs ont déduit que le massage agit comme un calmant au même titre qu’un antalgique médicamenteux. De minuscules capteurs présents dans la membrane des cellules détectent les pressions induites lors d’une session de massage. La machinerie cellulaire s’active alors et certains gènes neutralisent le processus inflammatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *