Divers

Les bons réflexes pour se protéger des mauvais payeurs

66 views Leave a comment

Toute entreprise ou personne physique peut être confronté à un non-paiement de salaire de l’un de ses clients. C’est une situation problématique qu’il faudrait y faire attention. Des astuces sont mises à disposition pour éviter cette situation désagréable avant de commencer avec un client.

Tous ce qu’il faut faire pour se protéger des mauvais payeurs

On dit souvent que mieux vaut prévenir que guérir. Ainsi, pour se protéger des mauvais payeurs, il est conseillé de mettre en place de bonnes bases de travail avant de s’engager pour un nouveau client. Il faut se demander si ce dernier peut inspirer confiance. Il est possible de demander les opinions des autres freelances par exemple. Ensuite, il est recommandé de veiller à ce que la communication soit fluide du début jusqu’à la fin du projet. Dans le cas où quelque chose ne vas pas, il faudrait le lui dire.

Outre ceux-ci, pour éviter les impayés, l’idéal est de toujours mettre les accords par écrit et de les sauvegarder. En cas de conflit, cela peut être utile. Ces accords peuvent se présenter sous forme de contrat qu’il est possible d’améliorer au fur et à mesure. Dans ce papier, on doit trouver des informations comme le calendrier des différentes étapes du projet, les responsabilités de chacun, le déroulement de la phase de recette et surtout les conditions financières. Ces dernières précisent les délais de paiement, le prix, les pénalités de retard et l’acompte. Pour la rédaction de ce contrat, il est nécessaire de faire appel à un avocat ou un juriste.

Ce qu’il faut faire lorsqu’on est confronté à un mauvais payeur

La première chose à faire lorsqu’on est face à un mauvais payeur est de ne pas stresser. Après que le projet a été délivré et que les délais de paiement ont dépassés, il est conseillé de relancer le client par écrit tout d’abord en lui demander gentiment les raisons de ce retard de paiement. Ce n’est pas peut-être rien de grave. Le client peut être parti en vacances ou il a eu une urgence ou encore il a simplement oublié. S’il ne répond pas à la lettre, il faudrait passer par lui contacter par téléphone pour en parler de vive voix. Pendant la conversation, il faut éviter d’être agressif sinon il va s’enfuir. Il faut discuter avec lui avec calme et avec courtoisie. En plus de demander des explications, il ne faut pas oublier de convenir à une autre date pour le paiement.

Le lancement des procédures légales

Les relances à son client pour le retard du paiement ne doivent pas dépasser plus de trois. Si on n’a toujours pas de nouvelles de la part du client, on peut désormais passer par les procédures légales. Pour ce faire, on lui envoie une lettre de mise en demeure par courrier recommandé avec accusé de réception. C’est la première étape légale.

Enfin le dernier recours à prendre face à des mauvais payeurs est de contacter un avocat pour des poursuites judiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *