Divers

Comment fonctionne une montre automatique ?

71 views Leave a comment

Charismatique, classe et mythique, la montre automatique fait encore des fous de nos jours. S’il est vrai que la modernité l’emporte sur tous les domaines, la montre automatique reste indémodable. Parfais accessoire pour les puristes, une montre automatique pour homme fait toujours des vagues auprès de la gente masculine.

Car la montre automatique est complexe alors qu’elle revêt une allure simple et classique. Ecologique dans sa démarche, la montre automatique fait valser toujours les cœurs et encore plus en connaissant comme elle fonctionne vraiment en profondeur.

Une petite promenade dans le temps

Durant l’antiquité, la montre c’était le soleil. On voyait aussi beaucoup de civilisation se baser sur les cycles lunaires. Mais c’est le soleil qui fournit des heures plus exactes grâce aux ombres. Plus tard viennent les cadrans et des siècles après, on connait enfin la montre, qui sont la plupart murales.

C’est au XX ème siècle que l’on connaitra vraiment le mouvement automatique par l’inventeur John Harwood. L’idée se basait sur la présence d’un poids qui faisait des rotations de 180 degrés en va et vient. Le principe était simple, il suffit que le porteur de la montre bouge pour que celle-ci commence à fonctionner.

Quelques années plus tard, on mettra en avance des montres automatiques à poids semi-circulaire pour des rotations de 360 degrés. Si avant la réserve de marche était de 12 heures, elle passe rapidement à 36 heures. Ce qui rend la montre automatique encore plus intéressante dans son ensemble.

Le fonctionnement d’une montre automatique

Quand nous achetons des montres, nous avons souvent des penchants pour des montres plus modernes comme celles qui fonctionnent avec des piles. Les plus avancées comportent des interfaces tactiles et fonctionnent comme des smartphones.

Mais avez-vous observé des montres automatiques ? De pures merveilles qui comportent un mécanisme assez complexe. Et son plus gros avantage c’est qu’elle marche toute seule. Il suffit tout simplement de la porter et de faire des mouvements avec le poignet.

Et en toute logique, si on ne la porte pas pendant un certain moment, elle va tout simplement s’arrêter de fonctionner. Dans une montre automatique on retrouve divers composants :

Le rotor (ou masselotte). Il s’agit du poids en forme de demi-cercle attaché au mouvement qui tourne à 360° lorsque le poignet bouge, faisant remonter le ressort de barillet et fournissant l’énergie à la montre.

La couronne se trouve à l’extérieur du boîtier de la montre. Ce bouton permet de remonter manuellement la montre et de la régler.

Le ressort de barillet et un ruban qui emmagasine l’énergie et la restitue, fournissant l’énergie à la montre et lui permettant de fonctionner.

Le système de transmission transmet l’énergie accumulée dans le ressort de barillet jusqu’à la roue d’échappement.

L’échappement est une roue qui permet le passage de l’énergie des rouages à l’ancre.

Le balancier. Bienvenue dans le cœur du mouvement, le point central de votre montre. Couplé au spiral, le ressort, c’est lui qui effectue un mouvement de va-et-vient provoquant le fameux tic-tac.

Les rubis. Ce sont des pierres synthétiques d’une grande dureté qui permettent de réduire les frottements et l’usure.

Comment interagissent les éléments entre eux ?

L’ensemble fonctionne de façon automatique, le déclenchement de l’un provoquant le déclenchement de l’autre. Le poignet bouge et actionne le rotor qui se met à tourner puis à remonter le ressort du barillet. Le système de transmission transmet l’énergie vers l’échappement.

L’échappement fait passer l’énergie de façon régulière. Le balancier reçoit cette énergie régulière et bat au même rythme.À chaque série de battements, l’énergie est transmise aux aiguilles de la montre qui avancent sur le cadran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *