Divers

Cigarette électronique : en quoi le contrôle de température est-il important ?

200 views Leave a comment

La température est le facteur qui permet à la cigarette électronique de produire de la vapeur. Cette dernière dépend de nombreux critères comme la puissance du dispositif, la surface de la résistance, le débit inspiré, le type d’e-liquide utilisé, … Ce qui est sûr c’est que sans elle, l’évaporation ne sera pas possible et que si elle n’est pas bien contrôlée, le goût de l’e-liquide s’en trouvera altéré. C’est pour cela que la fonction « contrôle de température » est importante et pourtant, elle est souvent négligée des vapoteurs. En quoi cela consiste-t-il ?

Le contrôle de température c’est quoi ?

Quand on a la chance d’utiliser un eliquide premium de cigarette électronique, mieux vaut adopter un dispositif ayant la fonction contrôle de température. Pourquoi ? Parce que si vous le chauffez à une température trop élevée, la saveur sera altérée. Et si vous le chauffez à une température trop basse, le goût souhaité ne sera pas au rendez-vous.

Le contrôle de température vous permet de :

  • programmer précisément votre dispositif pour qu’il ne dépasse jamais un certain seuil. Vous évitez alors tout pic de température ce qui présente divers avantages : une durée de vie plus longue pour le dispositif, des saveurs plus exaltées et un risque d’explosion minime.
  • éviter le vapotage à sec : cela arrive quand le niveau d’e-liquide dans le réservoir est trop bas et que la mèche qui y plonge ne soit plus assez imbibée lorsqu’elle arrive au niveau de la résistance. Résultat, la résistance va chauffer, voire brûler la mèche sèche et engendrer un goût de brûler ou un goût acre dans la vapeur diffusée.

Comment fonctionne le contrôle de température ?

Pour mieux comprendre l’enjeu du contrôle de température ou son importance, il convient de le décortiquer. Ses principes généraux sont :

  • La cigarette électronique est pourvue d’un système qui peut mesurer l’impédance de la résistance ou sa valeur numérique. Il s’agit de l’ohmmètre
  • Quelques composants des fils résistifs présents dans la résistance permettent d’avoir une impédance variable selon la température de chauffe
  • Grâce à l’ohmmètre, l’appareil électronique peut interpréter la température du fil résistif ce qui va lui permettre de limiter sa température. Ainsi, lorsque le vapoteur se saisit de cette fonctionnalité et qu’il spécifie une température seuil, le dispositif va s’arrêter automatiquement lorsqu’il l’atteint

Le contrôle de température est la promesse d’un vapotage mieux contrôlé et plus sécurisé. Il faut souligner qu’à partir d’une certaine température (assez élevée toutefois), la vapeur dégagée par l’e-liquide devient aussi nocive que la fumée de la cigarette.

Pourquoi contrôler la température de chauffe de son e-liquide ?

La cigarette électronique a été conçue pour être une alternative moins nocive de la cigarette classique. Toutefois, si on l’utilise de la mauvaise manière, elle peut devenir toute aussi dangereuse que son homologue à combustion. Parmi les mauvaises habitudes à bannir, il y a celle de chauffer son dispositif à une température trop élevée et pour causes :

  • cela peut être nocif pour l’organisme :

En règle générale, la température normale de chauffe d’une e-cigarette se situe entre 250 à 350°C. Certains vapoteurs veulent toutefois doper ce système pour, croient-ils, avoir un hit encore plus puissant.

Ces derniers doivent faire preuve de prudence, car s’ils se rapprochent des 900°C de la cigarette traditionnelle, ils s’exposent à la production de goudron, de monoxyde de carbone et de particules fines. En effet, si le liquide est trop chauffé, il peut produire de telles substances que l’on sait déjà néfastes pour l’organisme.

  • cela dégrade la saveur de l’e-liquide :

Il faut comprendre que les e-liquides ne se chauffent pas tous de la même manière. En effet, si les formules contenant du propylène glycol se chauffent à environ 180°C, celles qui contiennent de la glycérine végétale doivent être chauffées à 288°C.

Cela signifie que pour permettre l’évaporation de la glycérine végétale, il faut un dispositif plus puissant capable de générer cette température. Le propylène glycol, quant à lui, peut être utilisé avec tous les modèles existants de cigarette électronique à condition que ces derniers soient équipés du contrôle de température.

Si vous allez au-delà de ces températures, vous obtiendrez toujours de la vapeur, mais la saveur ne sera pas celle que vous escomptiez. Il est donc important de s’informer auprès du vendeur pour bénéficier pleinement de la saveur de son hit.

  • cela booste le hit :

Bien sûr, le hit c’est ce qu’on recherche chez une cigarette électronique. Attention toutefois, si vous chauffez le dispositif à une température trop élevée, le hit sera très puissant et ira directement dans vos voies respiratoires sans rester en bouche. Résultat : vous n’aurez pas vraiment le temps d’en apprécier la saveur et vos voies respiratoires risquent d’être encombrées assez rapidement. Rappelez-vous que le propylène glycol peut engendrer des irritations de la gorge, la déshydratation et une sécheresse buccale donc mieux vaut l’utiliser à bon escient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *