Divers

Automobile : la Chine prend le pouvoir

140 views Leave a comment

La Chine accueille à partir du 25 avril l’industrie mondiale de l’automobile. L’empire du Milieu est en train de s’imposer progressivement comme la référence dans le domaine automobile dans le monde. Le secteur automobile chinois est en train de prendre le contrôle avec Geely qui est déjà propriétaire du géant suédois Volvo. Récemment, le groupe est devenu l’actionnaire majoritaire de Daimler qui est la maison mère de Mercedes-Benz. Celui-ci est le leader mondial de la voiture haut de gamme et véritable symbole de l’automobile allemand.

Le leadership automobile en vue

Avec ces différentes acquisitions, la Chine a pour objectif de se positionner en tant que leader mondial de l’industrie automobile. Ce qui va lui permettre de distancer facilement l’Europe et l’Amérique. Aujourd’hui, on peut dire que le principal atout de l’empire du Milieu reste la taille de son marché avec une part de 27% des ventes automobiles en 2017 chez rognacauto.fr. On estime aussi que d’ici 2025, cette part va passer à 35% au moment où celle des États-Unis va baisser substantiellement.

En ce moment, les ventes de véhicules neufs en Chine tournent autour de 25 millions de modèles tous les ans. Ce qui fait que le pays va bientôt se positionner parmi un des premiers marchés automobiles au monde, sinon le premier. Pour en arriver là, la Chine a attiré plusieurs investisseurs automobiles, notamment les fabricants tout en les contraignants à collaborer avec les acteurs locaux.

D’ailleurs, Pékin vient d’annoncer la fin progressive de ce carcan. Ce qui montre que le secteur automobile chinois est suffisamment fort pour faire face à la concurrence étrangère. D’ici 2025, les Chinois entendent imposer leur domination sur le marché automobile au détriment de certaines marques européennes.

L’objectif : faire mieux que la Silicon Valley

Outre les grands constructeurs à l’image de SAIC qui est partenaire de Volkswagen et General Motors ou encore Dongfeng qui a déjà noué un partenariat avec Nissan et PSA, la Chine compte plusieurs autres marques qui attendent juste le bon moment pour décoller. Parmi celles-ci, nous avons FMC, NIO, Lynk & Co, etc. La Chine souhaite clairement devenir le leader mondial dans les technologies et les transports du XXIe siècle. Mieux, elle pense le devenir d’ici 2025. Ce qui laisse encore le temps aux grandes marques automobiles du moment de se préparer à ce qui semble être une véritable révolution, d’autant plus que les voitures chinoises sont plus accessibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *